Notre société

Inauguration CVPV 17 mars 18 à St Just
Historique

En 2012, un groupe de citoyens, conscient des enjeux et de l’ampleur du chantier de la Transition Energétique, décide d’agir concrètement sur son territoire : le Sud Grésivaudan. Pour cela, ils créent l’association ASTRE (Actions Solidaires pour la Transition Energ’éthique).

Au-delà des efforts individuels d’économies d’énergie et de la sensibilisation aux problématiques énergie et climat, l’idée est de montrer que chacun peut agir à son niveau, et d’autant mieux en se regroupant, pour les économies et la sensibilisation aux problématiques énergie-climat. En France, les exemples de projets coopératifs citoyens existent depuis peu. En s’appuyant sur les principes directeurs du scénario négaWatt : « sobriété, efficacité, énergies renouvelables », ces initiatives expérimentent des solutions de réappropriation des questions énergétiques par les territoires et leurs habitants.

Le projet global de l’association ASTRE s’inscrit dans la démarche TEPos CV, Territoire à Energie Positive pour la Croisssance Verte, engagée par le Pays Sud Grésivaudan en 2013 et poursuivi par St Marcellin-Vercors-Isère Communauté (SMVIC) en 2017.

Pour se doter d’une structure locale permettant aux habitants mais aussi aux Collectivités et aux entreprises d’avoir les moyens d’agir, ASTRE décide d’inscrire le projet dans la démarche des Centrales Villageoises lancée en 2011 par les Parcs Naturels Régionaux et Auvergne-Rhône-Alpes Energie Environnement (ARAEE).

La démarche Centrales Villageoises

Les Centrales Villageoises sont des sociétés locales portées et gouvernées par des citoyens, œuvrant en concertation avec les collectivités locales, développent une production d’énergies renouvelables sur un territoire déterminé.

Ce concept essaime aujourd’hui au niveau national. Actuellement, plus de 35 projets existent des Ardennes à la Provence. Son modèle économique original permet d’impliquer largement les citoyens dans la réappropriation de la production énergétique.

Création de la SAS "Centrales Villageoises Portes du Vercors"

La société CENTRALES VILLAGEOISES PORTES DU VERCORS (CVPV) est une S.A.S. (Société par Actions Simplifiée) à capital variable et à gouvernance coopérative.

Les deux objectifs principaux de cette SAS sont :

L’installation et l’exploitation de centrales de production d’énergie renouvelable, la vente d’électricité, de chaleur ou de froid et de tout produit issu de cette exploitation.

Le développement et la promotion des énergies renouvelables et des économies d'énergies.

Les actionnaires sont prioritairement issus du territoire, qu’il s’agisse de particuliers, ou de personnes morales. La part est fixée à 100 € . Chaque actionnaire ne peut détenir plus de 10 % du capital.

Son mode de fonctionnement est de type coopératif : un actionnaire = une voix.

Le-la Président-e-est nommé-e pour 3 ans, renouvelable. Il-elle est assisté-e d’un Conseil de Gestion composé de 12 membres qui détermine les orientations, veille à leur mise en oeuvre et gère l'activité.  

L’assemblée générale des actionnaires statue sur l'affectation des résultats. Après constitution des réserves légales, ceux-ci sont répartis sur deux axes prioritaires :

  1. la mise en route de nouveaux projets liés aux énergies renouvelables et aux économies d'énergie,
  2. à partir de la 5eme année d'exercice, une rémunération raisonnable des actionnaires, supérieure à celle des livrets d'état.

Pour télécharger les statuts, cliquez ici

Nous rejoindre

Les différents moyens pour rejoindre le projet :

  • S’investir dans la société (Groupes de travail, Conseil de Gestion, etc.)
  • Proposer une toiture pour y installer des panneaux photovoltaïques
  • Souscrire à une ou plusieurs actions
  • Proposer une salle de réunion, une imprimante pour des impressions, etc.

> En savoir plus

Association des Centrales Villageoises

Les Centrales Villageoises sont des sociétés locales à gouvernance citoyenne qui portent des projets en faveur de la transition énergétique en s'inscrivant dans une logique de territoire. Elles associent citoyens, collectivités et entreprises locales et contribuent aux objectifs énergétiques en tenant compte d'enjeux territoriaux transverses (développement économique local, intégration paysagère, lien social, etc.).

Les Centrales Villageoises fonctionnent en réseau au sein d'une Association et partagent un modèle commun, basé sur le partage d'un grand nombre d'outils et de services. Ce modèle est aujourd'hui mis en œuvre dans plusieurs régions françaises.

> En savoir plus sur l'Association et le modèle des Centrales Villageoises